Présidentielles 2022 : classement des programmes de cinq candidats

1. Classement des candidats

N° 1 : Eric Zemmour

Le journaliste et écrivain propose le programme le plus complet sur l'immigration, et répond à la plupart des grands enjeux de cette thématique grâce à des moyens adaptés (comme l'adoption d'une loi référendaire en début de mandat, de même les deux autres candidats du podium). Il témoigne ainsi d'une bonne connaissance des ressorts de l'immigration en France, en dépit de son inexpérience en politique. Certaines mesures inédites lui permettent de se détacher des autres candidats comme la dénonciation des accords bilatéraux facilitant l'immigration, la lutte contre les réseaux de passeurs ou encore le développement de campagnes de communication dans les pays d'origine pour dissuader les départs clandestins. Toutefois, ce programme n'est pas sans défaut et compte quelques mesures superflues (service militaire volontaire, statut militaire pour les garde-frontières), ainsi que des solutions superficielles sur des sujets qui nécessitent des réformes de fond (quotas de réfugiés).

N° 2 : Marine le Pen

La candidate du RN hérite d'une réflexion aboutie sur l'immigration, thème central de son parti depuis des décennies. Elle a fait l'effort de rédiger la loi référendaire qu'elle proposerait à la votation en cas d'élection, ce qui renforce la crédibilité de son programme. Ce dernier n'est toutefois pas aussi complet que celui d'Eric Zemmour, et présente peu de propositions innovantes.

N° 3 : Valérie Pécresse

Sur le fond, la candidate LR présente un programme qui reprend, sur beaucoup de sujets, les mêmes mesures que ses devanciers et propose ainsi, globalement, des mesures efficaces. Son programme témoigne toutefois de faiblesses en ce qui concerne le contrôle des frontières, qui reste conditionné à une coopération européenne qui demeure en échec. Son plan "anti-ghetto", qui ressemble à une politique de la ville à l'échelle nationale, semble contre-productif.

N° 4 : Emmanuel Macron

Le président sortant présente très peu de mesures relatives à l'immigration, et ne répond ainsi que très partiellement aux enjeux de ce phénomène. Ces rares propositions sont en outre, en partie, des redites des objectifs de 2017 qu'il a échoué à atteindre - sur la loi asile et immigration par exemple.
Un seul des 86 chapitres du programme de Jean-Luc Mélenchon concerne l'immigration. Les lacunes actuelles de cette politique sont non seulement ignorées, mais seraient aggravées par l'application des mesures proposées, comme les régularisations massives de clandestins ou la suppression du contrôle des frontières - y compris européennes.

N° 5 : Jean-Luc Mélenchon

2. Analyse détaillée de chaque proposition

Avec fonctions de tri, recherche de mots clefs, téléchargement des données...